À quelle heure prenez-vous votre petit-déjeuner? Une nouvelle étude fait la lumière

La Cucina Italiana

À quelle heure prenez-vous votre petit-déjeuner? La dernière étude sur le sujet, réalisée par l’Institut de Santé Globale de Barcelone et publiée dans la Bibliothèque Nationale de Médecine, affirme qu’il serait préférable de le faire avant 9 heures du matin pour réduire de 60 % le risque de contracter un diabète de type 2.. Les scientifiques l’ont montré avec une recherche menée auprès de 103 312 adultes qui ont rempli des questionnaires pour décrire leurs habitudes alimentaires, et donc aussi leurs heures de repas, au cours de trois jours typiques. Ensuite, ils les ont impliqués dans des phases de suivi après deux et sept ans, et ont ainsi constaté que les 963 d’entre eux qui étaient entre-temps tombés malades du diabète de type 2 appartenaient en grande partie au groupe habitué à prendre son petit-déjeuner tard, c’est-à-dire après 9 heures. Une nouvelle qui a fait le tour du monde, et qui va probablement changer les habitudes de beaucoup qui ne boivent que du café dès le réveil et mangent un croissant en milieu de matinée, mais où sont les nouvelles?

À quelle heure prenez-vous votre petit-déjeuner?

«Cette étude confirme un aspect que nous connaissions : le fait que nous sommes génétiquement prédisposés à métaboliser plus facilement les aliments dans la première partie de la journée», explique-t-il. Andrea Pontaraspécialiste en Médecine interne et science de la nutrition à l’IRCCS Hôpital San Raffaele de Milan. « Toutefois, indiquer une heure précise pour le petit-déjeuner n’a que peu d’importance : il s’agit d’une heure indicative. Sûrement, avec un échantillon différent, de nationalités différentes, une époque différente serait sortie. »

Pourquoi est-il préférable de prendre son petit-déjeuner tôt ?

« Il n’en demeure pas moins que prendre son petit-déjeuner tôt est toujours préférable : c’est comme si dès le réveil ton métabolisme fonctionnait mieux. Plus on avance dans le calendrier », précise le Dr Pontara, « plus on devient résistant à l’insuline ». C’est-à-dire que les cellules deviennent moins sensibles à cette hormone qui régule le passage du glucose dans le sang, ce qui entraîne une trop grande quantité de glucose qui passe et une augmentation du taux de sucre dans le sang. Les conséquences sont des pics qui conduisent à long terme à des pathologies métaboliques comme le diabète de type 2, et qui à court terme peuvent se déposer et se transformer en graisse.

Qu’est-ce que les heures de repas ont à voir avec le métabolisme

« Les études de ce type se multiplient : ce sont celles qu’on appelle chrononutrition, qui explore les liens entre les rythmes circadiens et les heures de repas. Les conclusions obtenues jusqu’à présent confirment que des repas réguliers à heures régulières ont des effets positifs sur la glycémie, et donc sur la régulation du poids, mais notamment sur les pathologies liées à la nutrition», explique le médecin, en faisant référence à un grand groupe de maladies qui, outre le diabète de type 2, appartiennent également L’obésité el’hypertension. «Plusieurs études ont montré, par exemple, que ceux qui travaillent par équipes sont plus exposés à ce type de maladies», poursuit Pontara.

Des chercheurs espagnols, qui mènent des études sur la chrononutrition depuis un certain temps, l’ont en effet également confirmé : cinq repas par jour – trois repas principaux et deux collations pour réduire la faim – consommés entre tôt le matin et 7 heures du soir contribuent à réduire les risques. .
La règle à suivre est fondamentalement simple, et aussi très ancienne : «Le célèbre dicton «petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince, dîner comme un pauvre» est toujours valable, même scientifiquement», rappelle le Dr Pontara.soulignant comme toujours que nous ne pouvons pas ignorer une alimentation saine, c’est-à-dire variée et équilibrée.

Que manger au petit-déjeuner (et pas seulement)

Traduit? «L’idéal», conclut Pontara, est commencez par un petit-déjeuner sain, avec une source de protéines apportée par le lait par exemple, une source de glucides complexes apportée par des tranches de pain complet sans sucres ajoutés, et puis de bonnes graisses comme les fruits secs. Les œufs, la charcuterie maigre, le houmous de légumineuses peuvent être de bonnes alternatives au lait pour ceux qui préfèrent les aliments salés. Le reste des repas doit également toujours être équilibré sur le plan nutritionnel, et pour avoir un dîner de « pauvre », il suffit de réduire les portions. » De cette façon, vous vous réveillez également plus affamé le matin et prenez votre petit-déjeuner plus tôt.

Autres articles de La Cucina Italiana qui pourraient vous intéresser

-Petit-déjeuner : que manger pour être de bonne humeur toute la journée
-Petit-déjeuner salé : 10 idées bonnes et saines
-Les 10 règles du petit-déjeuner d’été parfait
Ronan Il Quadrifoglio
Ronan Il Quadrifoglio

Ronan, rédacteur pour Il Quadrifoglio, marie sa passion pour la cuisine italienne à un style rédactionnel riche et captivant. Expert en tendances culinaires, ses articles offrent une immersion gustative unique, faisant de chaque plat une histoire à découvrir.