Fromage, car c’est une excellente collation pour ceux qui courent ou font du vélo

La Cucina Italiana

Pour courir et promenade bon il faut bien manger. La détermination nécessaire pour affronter l’effort physique, la résistance à la fatigue ou encore la motivation à ne pas lâcher dans la course et le pédalage dépendent aussi de ce que vous décidez de consommer avant et après l’activité. Un aliment qui concilie praticité, plaisir du palais et assure une combinaison de nutriments qui donnent du sprint est le du fromage. « Ceux qui n’ont pas de problèmes d’hypercholestérolémie et d’hypertriglycérides et pratiquent une activité physique régulière et constante, peuvent consommer du fromage, frais ou assaisonné, en collation même tous les jours, en faisant attention à la fois aux quantités qui ne doivent pas dépasser 40 grammes et à la consommation de lait et de ses dérivés dans les différents repas de la journée en raison de la teneur en graisses saturées dont il vaut mieux ne pas abuser », explique Giovanna Corona, biologiste nutritionniste. Voyons avec l’expert pourquoi le fromage est une excellente collation pour ceux qui courent ou entrent vélos.

Recharge d’énergie

« Le fromage est un aliment qui a une bonne densité énergétique, donc une petite portion suffit pour assurer des nutriments comme les protéines et les acides gras essentiels, qui surtout pour ceux qui se préparent à affronter une activité intense comme courir ou pédaler, permettent de entraînez-vous mieux et consommez plus », explique la nutritionniste Giovanna Corona. En même temps c’est une collation adéquate comme collation de récupération car elle permet de retrouver facilement l’énergie dépensée pendant l’activité. « Combiné à une tranche de pain complet, source de glucides complexes et de fibres, qui permettent d’éviter les fluctuations glycémiques, le fromage est un allié valable pour contrer la baisse d’énergie lors de l’entraînement et par la suite pour récupérer le glycogène brûlé lors de l’activité physique. « .

fcaphotonumérique

Améliorer la résistance à la fatigue

L’un des atouts du fromage en collation pour les coureurs ou les cyclistes est sa richesse en protéines complètes. « Les acides aminés essentiels dont il est source participent au métabolisme énergétique ainsi qu’à la construction et au maintien de la masse musculaire. De plus, associés aux vitamines du complexe B, dont la vitamine B12, ils facilitent la production par le système nerveux de neurotransmetteurs qui aident à moins ressentir le poids de la fatigue lors de la course et du pédalage ».

C’est bon pour tes os

Courir et pédaler sont d’excellents alliés pour la santé du squelette et des articulations. Le fromage renforce les bienfaits de ces deux activités. «Le calcium dont il est une source est hautement biodisponible, c’est-à-dire qu’il peut être absorbé par les os. Le mérite tient à la présence simultanée dans cet aliment de lipides, de vitamine D et de vitamine A, qui facilitent son assimilation, et de fluor et de potassium qui permettent de le conserver au mieux ».