Les exportations de fromages italiens explosent dans le monde

Italian cheeses exports soar globally

La trajectoire d’exportation des fromages italiens reste en constante ascension, avec un chiffre d’affaires de 4,1 milliards d’euros sur les dix premiers mois de 2023. Ces chiffres, signalant une hausse mondiale de 13,7% et une hausse de 15,8 % sur le marché européen, sont dévoilés à travers les analyses menées par Confcooperative, l’association des producteurs coopératifs italiens, à partir des données de l’Istat. Les fers de lance de ce secteur florissant sont les suivants : fromages frais, râpé variétéset les titans indéniables—Grana Padano AOP et Parmigiano Reggiano AOP—enregistrant des croissances en volume de +12,5%, +7,7% et +5,5%, respectivement.

MARCHÉS CIBLÉS

Au sein du Marché européendes pics perceptibles dans les exportations de fromages italiens sont perçus vers Allemagne (+19,3%), Pologne (+30,2%), et France (+15,6%). Cette dernière a consolidé son statut de première destination des exportations laitières italiennes, avec une valeur dépassant 880 millions d’euros.

Assolatte, l’association des producteurs laitiers italiens, attribue la croissance positive des exportations à ventes soutenues aux USAconnaissant une forte augmentation de près de 200 tonnes (+6,1%) au cours de la période spécifiée, et en Chine (+63,8%). Notamment, 60% des importations américaines comprennent le Grana Padano AOP, le Parmigiano Reggiano AOP et diverses variétés de Pecorino AOP.

Des évolutions encourageantes émanent également du Moyen-Orientoù les fromages italiens connaissent une forte croissance en saoudien Saoudite et le Émirats arabes unis, affichant des gains de +47% et +23%, respectivement. Même dans Ukrainedéfiant les attentes, les exportations de fromages italiens connaissent une hausse notable avec un taux de croissance de +35%.

Le Royaume-Uni (+3,3%), avec plus de 3 300 tonnes importées, conforte sa position de première destination hors UE des fromages italiens, talonnée de près par les États-Unis.

Cependant, la flottabilité globale est tempérée par évolution moins favorable au Japon et en Australie (-15% et -16%, respectivement), alors que les exportations italiennes rencontrent des difficultés en Corée du Sudoù une légère baisse de -1,8% a été constatée.

© Tous droits réservés