Où le café coûte le moins cher en Italie : le classement des villes

La Cucina Italiana

Où ça coûte moins cher café? C’est devenu une question fréquente, surtout pour ceux qui en boivent souvent loin de chez eux. Parce qu’à cause de l’inflation, le rituel de la pause café au bar coûte en moyenne 11,5% de plus. L’espresso, en fait, est passé par un moyenne nationale de 1,04 euros en 2021 contre 1,16 euros actuellement. Dans l’ensemble, ils le font 720 millions d’euros par an de plus qu’en 2021. C’est l’estimation de l’association de consommateurs Assoutientsqui a mené une enquête dans plusieurs villes italiennes et élaboré un classement qui en dit long sur l’évolution du prix d’une tasse.

Où le café est-il le moins cher en Italie ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe encore des endroits où, pour prendre un café au bar, on dépense moins d’un euro : tout d’abord Messinela ville la moins chère dans l’ensemble, où un expresso coûte 0,95 euros, suivie de Catanzaro et Reggio de Calabre, où il s’élève plutôt à 0,99 en moyenne. Mais il y a aussi une mauvaise nouvelle : les villes calabraises sont celles où le prix du café a le plus augmenté. À Catanzaro, par exemple, en 2021, le café au bar coûtait 80 centimes, à Reggio de Calabre 88 centimes.

Dans le top dix des villes les moins chères où boire du café se trouvent presque exclusivement des villes du Centre et du Sud. En quatrième position, il y a Avellino (1,02 euros et 4% de hausse), à ​​la cinquième place Syracuse (1,02 euros et 15% de hausse), à ​​la sixième place Naples (1,03 euros), à la septième place Bari (1,04 euros), huitième Rome (1,06), en neuvième Aoste (1,08), à la dixième place Livourne (toujours 1,08 euro, avec une hausse de 8%).

Où le café a-t-il le moins augmenté en Italie ?

Ce sont des prix déterminés par des pourcentages de majoration plus ou moins élevés. En particulier, la ville qui a le moins augmenté les prix du café au cours des deux dernières années est Aoste (+2,9%, passant de 1,05 euro en 2021 à 1,08 euro désormais). Viennent ensuite Lucca (+3,6%) et Cagliari (+3,8%), qui ne figurent cependant pas dans la liste des 10 villes italiennes où le café hors de chez soi est moins cher.

Où le café coûte-t-il le plus cher en Italie ?

Quant aux villes les plus chères, pour Assoutenti elles sont toutes au Nord : Bolzano, avec une moyenne de 1,34 euros par tasse, c’est le plus cher de tous pour boire du café dans un bar, suivi de Trente (1,31 euros), Belluno (1,28 euros), Padoue (1,27 euros), Udine (1,26 euros) et Trieste (1,25 euros). Dans le top dix se trouvent quatre villes où le café coûte 1,24 euro : Cuneo, Ravenne, Rimini et Ferrare. Étonnamment, il arrive à la 23ème place du classement du plus cher au moins cher. Veniseoù un expresso coûte en moyenne 1,19 euros, tandis que Milan – pour donner un autre exemple d’une grande ville – est à la place 38, avec une moyenne de 1,14 euros par tasse. Ci-dessous le classement complet, de la ville la plus chère à la moins chère.

Le classement des villes italiennes où le café coûte moins (et plus)

  1. Bolzano 1,34 – augmentation de 13,6%
  2. Trente 1,31 – 15,9%
  3. Bellune 1,28 – 12,3%
  4. Padoue 1,27 – 12,4%
  5. Udine 1,26 – 13,5%
  6. Trieste 1,25 – 9,6%
  7. Coin 1,24 – 12,7%
  8. Ravenne 1,24 – 12,7%
  9. Rimini 1,24 – 12,7%
  10. Ferrare 1,24 – 11,7%
  11. Vicence 1,24 – 10,7%
  12. Turin 1,23 – 15,0%
  13. Rovigo 1,23 – 9,8%
  14. Pordénone 1,23 – 9,8%
  15. Pescara 1,22 – 22,0%
  16. Mantoue 1,22 – 14,0%
  17. Bologne 1,22 – 8,0%
  18. Trévise 1,21 – 12,0%
  19. Modène 1,21 – 9,0%
  20. Cosenza 1,20 – 36,4%
  21. Plaisance 1,20 – 11,1%
  22. Gorizia 1,20 – 9,1%
  23. Venise 1,19 – 10,2%
  24. Alexandrie 1,18 – 13,5%
  25. Forlì 1,18 – 13,5%
  26. Bielle 1,18 – 13,5%
  27. Macérata 1,18 – 13,5%
  28. Sassari 1,18 – 11,3%
  29. Reggio d’Émilie 1,18 – 7,3%
  30. Palerme 1,17 – 19,4%
  31. Lecco 1,17 – 10,4%
  32. Brescia 1,17 – 4,5%
  33. Ascoli Piceno 1,16 – 16,0%
  34. Pistoie 1,16 – 13,7%
  35. Florence 1,16 – 6,4%
  36. Arezzo 1,15 – 8,5%
  37. Vérone 1,15 – 7,5%
  38. Bergame 1,14 – 16,3%
  39. Milan 1,14 – 10,7%
  40. Verceil 1,14 – 10,7%
  41. Sienne 1,14 – 9,6%
  42. Crémone 1,14 – 5,6%
  43. Lucques 1,14 – 3,6%
  44. Pérouse 1,13 – 10,8%
  45. Lodi 1,13 – 9,7%
  46. Novare 1,13 – 6,6%
  47. Gênes 1,12 – 9,8%
  48. Terni 1,10 – 10,0%
  49. Cagliari 1,10 – 3,8%
  50. Varèse 1,09 – 9,0%
  51. Grosseto 1,08 -9,1%
  52. Livourne 1,08 – 8,0%
  53. Aoste 1,08 – 2,9%
  54. Rome 1,06 – 14,0%
  55. Bari 1,04 – 20,9%
  56. Naples 1,03 – 14,4%
  57. Syracuse 1,02 – 15,9%
  58. Avellino 1,02 – 4,1%
  59. Catanzaro 0,99 – 23,8%
  60. Reggio de Calabre 0,99 – 12,5%
  61. Messine 0,95 – 14,5%

Autres articles de La Cucina Italiana qui pourraient vous intéresser

-Les choses qu’il faut savoir pour boire un bon expresso
-La tradition de la « tazzulella » expliquée par les Napolitains
-Comment bien faire de la crème au café
Ronan Il Quadrifoglio
Ronan Il Quadrifoglio

Ronan, rédacteur pour Il Quadrifoglio, marie sa passion pour la cuisine italienne à un style rédactionnel riche et captivant. Expert en tendances culinaires, ses articles offrent une immersion gustative unique, faisant de chaque plat une histoire à découvrir.