Le risotto au safran du créateur Piero Lissoni

La Cucina Italiana

Ainsi commence, en parlant de risotto au safran, l’architecte e designer Piero Lissoni: «Certainement cela s’inspire de la Risotto que ma grand-mère préparait : c’était inoubliable, assaisonné d’affection et fait avec une grâce rituelle (même si, dans ma mémoire, il restait accroché aux murs) ». Peut-être dans ce risotto voyait-il déjà son avenir dans le monde des projets. Sans hésitation il attrape un oignon : « Je choisis toujours des oignons blancs car ils donnent une touche de douceur aux plats sans en altérer la couleur », poursuit-il en le coupant de façon magistrale, en tranches fines (un peu plus qu’un voile) . « J’ai un faible pour les casseroles et surtout pour les couteaux. Je suis également fasciné par les appareils qui rapprochent la cuisine domestique de celle technologique des chefs, les emballeuses sous vide, les cellules de refroidissement rapide, les plaques à induction…

L’architecte et designer Piero Lissoni. Ici, notre hôte prépare les légumes pour le bouillon tandis qu’Angela Odone, de dos, prend des notes pour écrire la recette. Photo de Riccardo Lettieri

Je travaille sur l’induction depuis des années ea Eurocucine 2022 J’ai présenté un projet innovant pour Boffi qui révolutionne non seulement la mécanique mais aussi l’esthétique de la table de cuisson », explique Lissoni avec transport. « Imaginez une surface de travail parfaitement lisse sur laquelle cuisiner ou travailler sans différencier les zones et sans « marches », car le système à induction est inséré sous un seul grand plateau en céramique (disponible dans n’importe quelle couleur et avec n’importe quel design). Ce qui m’intéresse dans un projet, ce n’est pas tant l’élément formel que la technologie et l’ingéniosité qui la sous-tend. Nous voulons parler de durabilité (parfois un concept vide de sens) ? Pour moi, il n’y a qu’une seule façon d’être vraiment, en concevant des cuisines entières comme une seule cocotte : faire en sorte que chaque nouveau travail soit le plus pérenne possible, qu’il défie sans crainte le passage des décennies ».

Risotto au safran, la recette

Photo de Riccardo Lettieri